ECC - Ton apport détermine ta valeur


Le 29 janvier 2018 à 22:06
Signaler cet article

Chaque congrégation doit se poser les bonnes questions : son utilité dans la société. Dans quelle mesure aurait-elle un apport significatif dans la société européenne ?

Quelqu’un dit : nous proposons le salut. Un autre pourrait lui répondre : comme la plupart des congrégations chrétiennes.
Chaque homme a une aspiration profonde qui tourne autour de son épanouissement propre, puis de l’intérêt commun. La vie en Europe est déjà assez compliquée…

Dans chaque assemblée, il y a la pensée dominante. Quand la pensée dominante est de faire les belles chorégraphies, encourager la polygamie (ou contourner l’adultère . Je ne divorce pas, je prends juste une autre épouse), avoir des filles-mères, ne pas aller trop loin dans les études car les intellectuels freinent l’Eglise, ou, au lieu d’inciter les gens à l’entreprenariat, pour un oui et pour un non, on leur prescrit des adorations (rituels, le mouvement du corps) qui résoudraient tous les problèmes de l’homme, où il y’en autant de postes à responsabilité que de personnes…tout le monde est chef de quelque chose. Le bilan de chaque responsabilité ???

Nous devons ouvrir les yeux si nous voulons gagner d’autres continents. La culture (la pensée dominante) actuelle n’est bonne que pour les africains et même, les plus superstitieux. Priez Dieu parce que l’on a peur. Rester dans la prière parce que l’on a peur. Jeûner parce que l’on a peur. Lire la bible pour se protéger des esprits impurs. Aller en sécurité parce que les sorciers ont encore bloqué quelque chose. Tout est guidé par la peur, c’est une conception d’une nation qui ne connait pas la liberté. Qui est habitué à des menaces pour agir et c’est ainsi qu’elle le projette sur Dieu. Dieu est terrifiant et ses prophéties ne sont que des reproches. Encore la peur, toujours la peur !

Faut chercher à voir Dieu au-delà de sa culture et de ses besoins primaires. L’évangile de la peur où Dieu ne fait que frapper n’est pas meilleur que celui de la prospérité. Dieu n’a pas été créé à partir du nombril de quelqu’un. Il n’est pas là pour assouvir les passions des hommes. On ne fait pas d’un besoin humain, une théologie. Quelles sont les véritables aspirations de Dieu pour l’homme. Pourquoi nous a-t-il appelés dans son Eglise ? Qu’entend t-il par dernière barque en parlant de l’ECC? Qui sommes-nous réellement en lui ? Comment concevons-nous notre communion avec Dieu ?

Quand nous aurons terminé de nous insulter et nous dénigrer copieusement, peut-être aborderons-nous les réels défis qui nous attendent. Comment dirait quelqu’un : faut bien s’occuper.

Frère Pierre
Serviteur du Seigneur Jésus-Christ
Contenu proposé par : Pierre Ndjom Pierre Ndjom