Le mal dans le cœur de l'homme - Un esclavage, un tyran


Le 30 décembre 2017 à 22:48
Signaler cet article

Il réussit dans ses voies. Il prospère au-delà de mes espérances. Le cœur du peuple est tourné vers lui. Je l'ai rêvé pour moi et Dieu l'a accompli chez l'autre. Je prie pour moi et Dieu exauce ma prière mais en donne les bénéfices à mon frère. J'ai l'impression de semer et que l'autre récolte. Pourquoi lui et pas moi? Cela ne vient pas de Dieu. Cela ne peut venir de Dieu. Je dois me convaincre que cela ne provient pas de Dieu afin de pouvoir légitimer le mal qui est en moi. Cela ne peut absolument pas venir de Dieu sinon je devrai reconnaître le mal qui est en moi. Je devrai reconnaître que la jalousie et la haine remplissent mon cœur. Une amertume devant l"homme que Dieu bénit. Devant l'homme que le Seigneur approuve. Je suis béni. Je suis béni. Nul ne peut être plus béni que moi. Dieu passera forcément par moi. Je ne peux me résoudre à penser qu'il soit passé à côté de moi et qu'il est élevé mon frère non de la main de l'homme mais de son bras agissant. J'ai mal, j'ai mal et je ne peux retenir cette colère qui monte en moi. J'admire car cela m'est imposé mais j'ai mal car je vois quelque chose de plus grand que moi. Je prends des nouvelles et j'espère entendre et voir le juste tomber. Mais il n'en est rien. Toujours et encore il est élevé. Est-ce de Dieu? Non ce n'est pas de Dieu. Je ne veux pas croire que cela vienne de Dieu. Je dois justifier mon amertume. Elle est forcément sainte et ne peut provenir de mes vaines passions et de mes mauvais penchants. Si cela vient de Dieu, pourquoi je ne veux pas aider et je souhaite le malheur? Pour avoir la paix, je dois me convaincre que cela ne vient pas de Dieu. Oui, ainsi ma conscience sera un peu plus apaisée.

La main du Seigneur reste tendue pour ceux qui veulent se repentir, ceux qui veulent abandonner ces pensées qui proviennent du Diable. Il n'est pas trop tard pour changer, pour accepter la miséricorde du Seigneur. Rien ! Rien ne peut aller contre une oeuvre que le Seigneur a bénie.

Frère Pierre
La Postérité de Daniel
Contenu proposé par : Pierre Ndjom Pierre Ndjom

Laissez un commentaire

2 commentaires sur “Le mal dans le cœur de l'homme - Un esclavage, un tyran

    • Pierre Ndjom
      Pierre Ndjom Auteur de l’article

      Cela est vrai car nous ne connaissons pas les sacrifices des autres.
      De plus, il faudrait et c’est ce qui difficile à comprendre, que chacun a sa grâce. Nous n’avons pas tous la même beauté physique, les mêmes grâces spirituelles, la même intelligence… Envier l’autre équivaut à remettre en question le don de Dieu.
      Lucifer était de rang plus élevé que la plupart des anges mais il est tombé. Donc au final, que chacun cherche plutôt à faire grandir son amour au lieu d’envier ses frères.