La bienséance durant les repas communautaires


Le 27 décembre 2017 à 11:49
Signaler cet article

La spiritualité ne nous empêche pas les bonnes manières, au contraire. Par la spiritualité chrétienne, on apprend à faire passer les intérêts des autres avant les siens et encore plus quand il s'agit des plaisirs de la chair.

Nous constatons lors de certains repas communautaires des comportements inadaptés pour des hommes qui se respectent et qui veulent être respectés. Une ruée vers les tables de service, des bousculades et des insultes... des canettes de boisson ou de la nourriture dans les poches des soutanes, des plats remplis ou à emporter pendant que d'autres sont vides. Un peu de tenue ne ferait de mal à personne.

Lors des repas communautaires, la priorité doit être donnée aux petits enfants, aux femmes enceintes et aux personnes âgées, aux personnes en civil, aux dignitaires puis au reste. Si cela est possible, que les dignitaires puissent manger à l'écart du peuple au cas où il y en aurait un qui, par un excès de viandes s'oublierait et se mettrait à raconter des choses contraires à l'édification.

Il n'est pas tard pour bien faire ou pour s'améliorer. Que les paroisses qui ont négligé ce point puissent se ressaisir par un souci de justice et afin de donner une bonne image de l'Eglise.

Frère Pierre
La Postérité de Daniel
Contenu proposé par : Pierre Ndjom Pierre Ndjom

Laissez un commentaire