Les portes grandement ouvertes à l’adversaire du Seigneur.


Le 3 décembre 2017 à 0:54, par Pierre Ndjom

Signaler cet article

Que font-ils ? Ils sont en train de se reposer et cherchent à savoir qui est le plus grand, le plus beau et le plus fort. Quelle aubaine !

Petit à petit, la maison se construit. Le maître d’œuvre y veille. D’un croquis, c’est devenu une case, puis une maison et demain ce sera un palais. Merci aux anciens car cela nous donnera plus de travail, à nous et à nos enfants, et donc espérons-le, plus de gloire dans les cieux !

Les lobbys homosexuels et féministes prennent de plus en plus de place dans nos congrégations. Chacun influence à son niveau. Chaque sentinelle est bien implantée dans sa paroisse comme un « agent dormant ». Quand le temps arrivera, elles quitteront de simples rencontres à de véritables colloques afin de défendre leurs droits.
De nombreuses femmes sont assises tranquillement dans les paroisses et ne comprennent pas pourquoi elles ne peuvent pas conduire le culte. Deux options se présentent à elles, soit chercher à être pasteur dans une congrégation sœur, soit tout simplement attendre qu’un groupe d’influence puisse être constitué afin de commencer les revendications ouvertement.

Pour l’homosexualité, chacun fait comme s’il ne voit rien. En Afrique, on dit que c’est en Europe. En Europe, on dit qu’il y a d’autres priorités. Hors chez les deux, les plans de construction de palais sont dans les cœurs.

S’il y a des personnes qui refusent d’être rois par humilité, il y en a aussi qui cherchent à refuser car l’héritage ressemble à un colis empoisonné. Bien du courage à celui qui deviendra Pasteur dans la suite. Il héritera des rancœurs entre différents camps, les revendications nationalistes dans une même église, de théologiens d'appartements, de la puissance des lobbys homosexuels et féministes… Sept fois la force ne sera pas de trop pour empêcher la propagation de ces idéologies anti-chrétiennes, non seulement pour lui mais aussi pour ses proches collaborateurs.

Encore du travail qui attend les générations suivantes. L’histoire parlera de l’héritage de chacun et ne fait aucun cadeau. Parmi ceux qui sont honorés aujourd’hui, certains de leurs petits-enfants auront honte de porter leurs noms dans la suite. Mais bon, tant qu’ils sont honorés…

Frère Pierre
La Postérité de Daniel

Laissez un commentaire